C'était tous les jours tempête

C'était tous les jours tempête

"Même à la veille du supplice, je persiste et signe. En politique comme ailleurs, y compris en amour, le succès est à ceux qui savent jouer, sur la scène publique, des rôles de composition et connaissent les lois de l'éloquence. Je crois la rhétorique plus forte que les idées. Je crois le mensonge plus prégnant que la sincérité. Je crois qu'il faut apprendre très tôt à taire ses enthousiasmes, ses détestations, et même ses idéaux ; ne jamais offrir à l'ennemi l'occasion de vous percer. La franchise, qui est d'ailleurs une illusion, ne m'a jamais valu que d'être méprisé et davantage critiqué. Je crois que l'habit fait le moine, que l'acteur est dans ce qu'il proclame et dans les poses qu'il ne laisse de prendre sous des costumes d'emprunt. Je suis toujours parti du principe que le monde dans lequel je vivais était corrompu (qu'il fût coiffé d'une couronne ou d'un bonnet phrygien n'y changeait rien) et qu'il était non seulement ridicule mais surtout vain de lui opposer une morale. L'Histoire nous a appris que la vertu ne peut rien contre le vice et que, pour triompher des cyniques, il s'agit d'être plus cynique encore."

Prix Maurice-Genevoix de l'Académie française 2001

Book details

  • Publisher

  • Language

    French
  • Original language

    French
  • Publication date

  • Page count

    160
  • Collection

About the author

Jérôme Garcin

Journaliste, romancier et essayiste, Jérôme Garcin est notamment l’auteur aux Éditions Gallimard de L’Écuyer mirobolant (2010, « Folio » n°5319), Les livres ont un visage (2009, « Folio » n°5134), Olivier (2011, « Folio » n°5445) et Bleus horizons (2013, Folio n° 5805).

Reviews

No reviews have been written for this book.

You will also like