Cours de poétique (Tome 2) - Le langage, la société, l'histoire (1940-1945)

Cours de poétique (Tome 2) - Le langage, la société, l'histoire (1940-1945)

This book is not available in the selected currency.
Paul Valéry occupa de 1937 à sa mort en 1945 la chaire de Poétique créée pour lui au Collège de France. Connu jusqu’à présent par de rares témoignages d’auditeurs, cet enseignement a pris dans l’histoire de la critique littéraire la dimension d’un mythe. Sous le nom de poétique, l’écrivain élabore en effet pour la première fois la synthèse du "Système" total de l’acte créateur dont il rêvait depuis sa jeunesse. Son originalité : situer la genèse de l’œuvre littéraire et artistique non seulement dans l’ordre de la création individuelle, mais également dans un vaste horizon social. Véritable laboratoire de pensée, ce cours expérimental contient en germe une psychologie de la création, une sociologie de l’art et une esthétique de la réception, tout en croisant les interrogations actuelles de la phénoménologie, de la philosophie du langage et des neurosciences. Avec une curiosité sans limites, cet essai d’une anthropologie de la vie de l’esprit se révèle un monument de la pensée du XXe siècle. Paul Valéry et Gaston Gallimard avaient souhaité publier le cours de poétique. Près de quatre-vingts ans après la mort de l’écrivain, voici son vœu exaucé et sa dernière grande œuvre dévoilée. Dans ce second tome, couvrant les années d’Occupation et la Libération, la réflexion s’élargit aux "œuvres collectives de l’esprit". Comment le langage organise-t-il la vie psychique ? Comment fonde-t-il aussi l’existence sociale ? Tandis que les méditations sur la société et sur l’histoire prennent une importance croissante, Valéry livre, la dernière année, son testament intellectuel sur la responsabilité de l’écrivain et sur l’idéal de la littérature.

Book details

About the author

Paul Valéry

Né à Sète le 30 octobre 1871, Paul Valéry est d’abord l’auteur de poèmes symbolistes, dans le sillage de ses amis Mallarmé et Gide. En octobre 1892, victime d’une crise intellectuelle, il renonce à l’écriture poétique afin de se consacrer pleinement à la vie de l’esprit. Employé au ministère de la Guerre puis comme secrétaire particulier d’un des administrateurs de l’agence Havas, il bénéficie ainsi du temps nécessaire pour consigner chaque matin dans ses Cahiers ses nombreuses réflexions philosophiques et esthétiques. Il en tire la matière pour ses essais : Variété (1924-1944), Regards sur le monde actuel (1931), Tel quel (1941) ou encore Monsieur Teste (1896). Au début des années 1910, il renoue avec la poésie et fait paraître La Jeune Parque (1917) puis Charmes (1922). Élu à l'Académie française en 1925, il est nommé professeur de poétique au Collège de France en 1937, où il enseigne jusqu’à sa mort en 1945. Il laisse derrière lui des écrits foisonnants, et l’une des œuvres théoriques les plus marquantes du XX&esup; siècle.

Reviews

No reviews have been written for this book.

You will also like