J’étais nu pour le premier baiser de ma mère

J’étais nu pour le premier baiser de ma mère

Admiré par toute une génération (celle de Sony Labou Tansi et Tierno Monénembo), Tchicaya U Tam'si domine la production poétique de la postnégritude, sans compter la force unique de ses romans et nouvelles. Marqué par la disparition tragique de Lumumba, viscéralement attaché au Congo, Tchicaya U Tam'si mêle sa souffrance et ses voluptés à celles de sa terre natale, dans une écriture travaillée par collages savoureux et ruptures baroques : 'Ma poésie, disait-il, est comme le fleuve Congo, qui charrie autant de cadavres que de jacinthes d'eau.' Léopold Sédar Senghor : 'Car l'image est le seul fil qui conduise le cœur au cœur, la seule flamme qui consume l'âme. De la tête de Tchikaya, de sa langue, de sa plume, de sa peau jaillissent donc les images comme d'un kaléidoscope, avec la force du geyser. Images touffues, changeantes, tournantes, tout en rythmes et en couleurs, tout en sucs et sèves : images vivantes. C'est un feu d'artifice, un volcan en éruption.' Et Senghor savait juger en la matière.

Book details

About the author

Tchicaya U Tam' Si

Gérald Félix-Tchicaya (1931-1988), connu sous le nom de Tchicaya U Tam’si, est né en à Mpili au Congo-Brazzaville. Fils de Jean-Félix Tchicaya, député de l'Afrique équatoriale au parlement français de 1944 à 1958, il abandonne très tôt ses études pour se consacrer à l’écriture. Après l’assassinat de Patrice Lumumba, qu’il admirait et soutenait, il quitte le Congo pour la France et travaille à l’Unesco. Poète, dramaturge, nouvelliste, romancier, il est l’une des voix majeures du Continent africain. De lui, les Éditions Gallimard ont déjà publié J’étais nu pour le premier baiser de ma mère, Œuvres complètes I (Continents Noirs, 2013).

Reviews

No reviews have been written for this book.

You will also like