Le mort qu'il faut

Le mort qu'il faut

"... Dans le brouhaha de la boîte de jazz, dans la fumée des cigarettes, nous avions levé nos verres et trinqué à la santé de Walter Bartel. - Rotfront ! s'était écrié Jiri Zak. Et je lui avais répondu : - Rotfront ! Front rouge ! C'était le salut des communistes allemands, autrefois, à l'époque sectaire et exaltante, misérable et glorieuse, de la lutte finale et du mot d'ordre apocalyptique : classe contre classe ! Beaucoup plus tard, alors que nous commencions à devenir pâteux - mais la musique était à chaque instant meilleure, plus maîtrisée et plus sauvage à la fois -, Jiri Zak s'était penché vers moi, compagnon de mémoire et de beuverie. - Toi qui écris, tu devrais donner une suite au Grand voyage... Il avait dit Grosse Reise, bien sûr : nous parlions en allemand. Il avait lu mon livre en allemand. - Tu devrais raconter la nuit au Revier, à côté de ton Musulman. Tout ce qui va avec..."

Book details

  • Publisher

  • Language

    French
  • Original language

    French
  • Publication date

  • Page count

    256
  • Collection

About the author

Jorge Semprun

Jorge Semprun (1923-2011) est arrivé en France en 1939, à la fin de la guerre civile espagnole, pour entreprendre des études au lycée Henri-IV. Entré dans la Résistance en 1942, il est arrêté par la Gestapo en septembre 1943 et déporté à Buchenwald. De 1988 à 1991, il a été ministre de la Culture du gouvernement espagnol. Écrivain et scénariste, il a reçu le prix Formentor pour Le grand voyage, en 1963, et le prix Femina en 1969, pour La deuxième mort de Ramón Mercader. L’essentiel de son œuvre est disponible aux Éditions Gallimard.

Reviews

No reviews have been written for this book.

You will also like