Les captifs

Les captifs

À deux heures de l'après-midi, comme un couvercle ouaté, sur le Pelvoux le silence tombe. La cure commence qui porte son nom. Aux balcons, les grands stores sont baissés. Ils protègent contre le vent, la neige, le soleil et les sons. Sur leurs lits, les malades s'allongent immobiles. Ni livres ni jeux. Il faut que le corps et l'esprit, livrés à eux-mêmes, connaissent l'absolu repos. Ils sont tous là, parallèlement alignés comme pour une étrange revue que passe un chef invisible et sévère. Alors, tandis que s'endorment les agitations, un regard intérieur s'ouvre sur les malades. Les plus frivoles n'y peuvent échapper. Du recueillement auquel chaque jour les oblige la cure, naissent des pensées vagues et sourdes. Le corps engourdi communique à l'esprit une torpeur féconde. Tout ce qui l'encombrait dans les heures passagères, les vanités, les fièvres mesquines, - tout se décante, s'apaise. Des nuages flottent. De lourds choucas s'abattent sur la neige. Comment ne pas saisir l'essentiel des choses ?

Grand Prix du roman de l'Académie française 1927

Book details

  • Publisher

  • Language

    French
  • Original language

    French
  • Publication date

  • Page count

    224
  • Collection

About the author

Joseph Kessel

Joseph Kessel (1898-1979) est romancier, journaliste, grand reporter, grand voyageur. Il tire de son expérience de soldat son premier grand succès, L'Équipage, publié en 1923. Résistant, il écrit avec Maurice Druon le Chant des partisans. Après l'immense succès du Lion, il se consacre à de grandes fresques historiques, dont Les Cavaliers. Il entre à l'Académie française en 1962.

Reviews

No reviews have been written for this book.

You will also like

EPUB PDF