Les trompeuses espérances

Les trompeuses espérances

"L'intrigue des Trompeuses espérances part d'un lieu qui "pourrait" être Positano où un jour, descendant à la plage, j'ai croisé dans le sentier de chèvre un groupe d'amateurs sagement occupés à peindre ou dessiner le paysage sous la houlette d'un grand et gros homme en costume d'alpaga beige, coiffé d'un panama d'artiste. Aucun de ses fervents et dociles écoliers - dont je précise que les âges variaient entre trente et soixante-dix ans -, non, aucun n'aurait pu m'inspirer l'histoire quasi policière qui occupe ces pages. Il n'y avait pas non plus réellement d'Inès parmi eux bien que j'eusse rencontré son modèle en la personne d'une jeune fille d'une grande beauté qui vivait dans une maison envahie par le jasmin. Sans aucun scrupule, je lui ai emprunté son visage et même peut-être certains de ses gestes et la grâce de ses mains, la raucité de sa voix. Les héros de cette histoire ne se préoccupent que d'eux-mêmes. Ils font partie de la majorité égocentrique. Autour de M. Barbe, on vit dans les "hautes sphères de l'Art" en convoquant sans cesse Ingres ou Gauguin ; Jean ambitionne d'être un grand boxeur ; Michel joue les Malraux du pauvre ; Inès et Olivier vivent une passion contrariée... Les trompeuses espérances raconte une histoire où le désir entre pour beaucoup."

Book details

  • Publisher

  • Language

    French
  • Original language

    French
  • Publication date

  • Page count

    160
  • Collection

About the author

Michel Déon

Michel Déon est né à Paris en 1919. Après avoir longtemps séjourné en Grèce, il vit en Irlande. Il a reçu le prix Interallié en 1970 pour Les poneys sauvages et le Grand Prix du roman de l’Académie française en 1973 pour Un taxi mauve. Il a publié entre autres, Le jeune homme vert, Les vingt ans du jeune homme vert, Un déjeuner de soleil, "Je vous écris d’Italie… ", La montée du soir, Je ne veux jamais l’oublier, Un souvenir, La cour des grands, Lettres de château, des recueils de nouvelles, Nouvelles complètes fait jouer deux pièces de théâtre, Ma vie n’est plus un roman et Ariane ou l’oubli, rassemblé quelques souvenirs dans Pages grecques, Pages françaises, Je me suis beaucoup promené… Cavalier, passe ton chemin !. Il est membre de l’Académie française depuis 1978.

Reviews

No reviews have been written for this book.

You will also like