Quelques progrès dans l'étude du cœur humain

Quelques progrès dans l'étude du cœur humain

Lecteur passionné, Jacques Rivière a fondé une critique passionnelle. "Par un accident, que pour ma part je déplore, j'ai introduit les mœurs de l'amour dans la critique", écrivait-il en 1924. Ses rapports intimes avec un livre vont de l'admiration naïve à la cristallisation, de l'adoration brûlante à la jalousie désespérée, puis, parfois, à l'ennui, au détachement et à l'indifférence. Pendant six années, Rivière va consacrer une vingtaine d'études à l'œuvre de Proust, qu'il juge "révolutionnaire". Il essaie de percer son secret, se demande ce qui fait sa prodigieuse nouveauté et quels "progrès dans l'étude du cœur humain" elle permet d'accomplir. De son côté, Proust, dès 1914, écrit à Rivière : "Enfin je trouve un lecteur qui devine que mon livre est un ouvrage dogmatique et une construction ! Et quel bonheur pour moi que ce lecteur, ce soit vous." Les articles, notes et conférences de Jacques Rivière sur Proust ont été réunis dans ce volume en suivant l'ordre chronologique, à l'exception des Détails biographiques inédits qui, placés en tête, forment comme une préface de l'auteur.

Book details

About the author

Jacques Rivière

Jacques Rivière (1886-1925) assure le secrétariat de La NRF de 1911 à 1914, avant d'en être le directeur de 1919 à sa mort. Romancier (Aimée) et essayiste (De la sincérité envers soi-même, Rimbaud), il prend part à une nouvelle orientation de la critique et laisse une correspondance essentielle à la compréhension de la littérature de son temps, dialoguant avec Alain-Fournier, Gide, Claudel, Proust et Artaud.

Reviews

No reviews have been written for this book.

You will also like