'Mon dimanche a commencé comme le début d'un film de Jim Jarmusch par un long plan-séquence où le héros devant son verre de pur malt est assis au comptoir, près de lui, une Rita Hayworth éméchée mime une danse lascive devant un juke-box à la prise débranchée, tandis que le barman lit 2666 de Roberto Bolaño, il est minuit passé de cinq minutes, rue Myrha, je regarde mon reflet dans le miroir au-dessus du comptoir, je venais d'avoir quarante et un ans.' Miguel Juan Manuel vit à Paris, il est critique rock pour le magazine Remington, où il tient une chronique dans laquelle il fait entendre sa musique. Un brin narcissique, un rien insouciant, Miguel Juan Manuel carbure au sexe, à l'alcool et au rock'n'roll... Mais, le soir de son anniversaire, il fait son examen de conscience lors de la fête que lui organisent ses amis et ses fantômes. En courts chapitres, comme autant de récits de vie, de récits de soi, Mamadou Mahmoud N'Dongo relate les ambivalences, les incertitudes, les doutes d'une génération.

Book details

About the author

Mamadou Mahmoud N'Dongo

Ecrivain, dramaturge, photographe et cinéaste, Mamadou Mahmoud N’Dongo est né en 1970 au Sénégal. Après des études d’histoire de l’art et de musique, il écrit ses premières nouvelles en 1993, réalise plusieurs courts métrages expérimentaux entre 1994 et 1995 et publie son premier roman en 1996. De lui, les Éditions Gallimard ont déjà publié La géométrie des variables (Continents Noirs, 2010), Mood Indigo (Continents Noirs, 2011), Remington (Continents Noirs, 2012), Les corps intermédiaires (Continents Noirs, 2014).

Reviews

No reviews have been written for this book.

You will also like