La Fable du monde / Oublieuse mémoire

La Fable du monde / Oublieuse mémoire

"Aux grenouilles de la modernité qui n'en finissent pas de se faire aussi grosses que le bœuf, aux éléphants poétiques gambadant dans la forêt de l'Être, Supervielle répond par la fable, et prête aux dieux, aux bêtes et aux arbres sa parole ou son silence. Il faut, cela va de soi, mettre Dieu au singulier. Même s'il arrive à Vénus, au corps "plein de lignes", de faire une brèche dans ce monothéisme poétique, le pluriel nous entraînerait dans un réseau par trop archaïque. Un seul Dieu, donc, paré d'une majuscule, en qui l'on reconnaîtra un cousin éloigné de celui de la Genèse, respectant grosso modo la chronologie biblique. "Si je crois en Dieu, ce n'est qu'en poésie", disait Supervielle à Nadal. Prenons au pied de la lettre cette déclaration, non pour sa portée religieuse ou métaphysique, qui n'est pas notre affaire, mais pour sa portée poétique. Dieu est ici ce que les rhétoriciens appelleraient une fiction." Jean Gaudon.

Détails du livre

À propos de l'auteur

Jules Supervielle

Né à Montevideo le 16 janvier 1884, Jules Supervielle passa sa vie entre Paris et de fréquents séjours en Uruguay. Il se lia avec Rivière et Paulhan, puis avec Michaux, Arland et Étiemble. Surpris par la guerre en Uruguay, il y demeure de 1939 à 1946. De retour à Paris, il continue d'écrire et de publier jusqu'à sa mort survenue le 17 mai 1960.

Commentaires

Il n'y pas encore de commentaire pour ce livre.

Vous aimerez aussi

EPUB PDF

EPUB PDF