Pour saluer Giono

Pour saluer Giono

Au Contadour (en 1937, Pierre Magnan a quinze ans), quand Giono, Lucien ou Fluchère ne nous font pas la lecture, la grosse question est de savoir ce qu'on fera en cas de guerre : renvoyer son fascicule de mobilisation, résister aux gendarmes, faire un fort Chabrol de la paix, se laisser fusiller sur place et pour les femmes se coucher sur les rails dans les gares. Je n'entendrai jamais Giono, ni ici ni ailleurs, prendre parti dans ce débat autrement qu'en s'engageant personnellement. Jamais il ne donnera de directives à quiconque. Marchez seul. Que votre clarté vous suffise. – Je n'écris pas pour qu'on me suive. J'écris pour que chacun fasse son compte en soi.

Ce n'est pas une hagiographie de Giono que propose Magnan mais un récit minutieux de leurs rencontres quasi quotidiennes pendant tant d'années, à Manosque. C'est aussi un double portrait, du maître dont l'adolescent s'émerveille, et de l'apprenti qui tait jalousement que lui aussi rêve d'écriture.

Détails du livre

À propos de l'auteur

Pierre Magnan

Auteur de plus de vingt romans, Pierre Magnan a obtenu en 1978 le prix du Quai des Orfèvres pour Le sang des Atrides et, en 1984, le prix RTL pour La maison assassinée . Humour, poésie, truculence caractérisent l’art de l’intrigue des romans de Pierre Magnan, qui sait, comme nul autre, évoquer les senteurs, les couleurs et les mystères de sa Provence natale.

Commentaires

Il n'y pas encore de commentaire pour ce livre.

Vous aimerez aussi

EPUB PDF

EPUB PDF