À la recherche du temps perdu VI - Albertine disparue

À la recherche du temps perdu VI - Albertine disparue

L’oubli a dévoré l’amour. Effacement de l’être aimé : voilà ce qu’il reste ici d’Albertine pour le Narrateur. Ce roman entame le solde de la Recherche. Proust y analyse les phénomènes de la rupture amoureuse et de l’épuisement de la relation sous le poids du temps. "Mademoiselle Albertine est partie" : le départ ouvre le travail du deuil. Aux tentatives de faire revenir l’être aimé, aux soupçons intermittents sur ce départ (pourquoi, avec qui ?) répond la résignation face à la mort redoutée d’Albertine. Et si elle était vivante ? L’amour, lui, ne l’est plus. L’oubli a déjà fait son travail. Voilà Albertine remplacée par le souvenir et le divertissement du voyage. Elle laisse le Narrateur face à lui-même, face à sa solitude, face à la nécessité d’exister autrement. Albertine disparue finit par être captive de l’oubli. L’emprisonnement dans une relation malheureuse n’est-il pas déjà une mort ? L’amour serait-il une impasse ? Ne resterait alors que la vie sociale et le cabinet de travail, qui seront l’issue du Temps retrouvé. À travers cette superbe étude clinique de la rupture amoureuse, menée au moment du développement de la psychanalyse et de la théorie freudienne, Proust nous montre la force de l’oubli. Comme son contemporain Apollinaire, il nous murmure : "Ni temps passé / Ni les amours reviennent".

Détails du livre

À propos de l'auteur

Marcel Proust

Écrivain né et mort à Paris (1871-1922). Fréquente assidûment les milieux mondains et les salons littéraires de son temps. Adopte les conceptions esthétiques de Ruskin qu'il traduit. À la mort de sa mère, en 1905, s'isole de plus en plus dans sa chambre, luttant contre des crises d'asthme, pour parachever jusqu'au dernier instant son œuvre majeure, dont plus d'un tiers sera posthume.

Commentaires

Il n'y pas encore de commentaire pour ce livre.

Vous aimerez aussi

EPUB PDF

EPUB PDF

EPUB PDF

EPUB PDF