Camille Dayrolles, une adolescente de 14 ans, qu’on surnomme Criquet, rêve d’être un garçon. On lui défend de lire, on lui préfère la couture. Le plus souvent, elle se travestit et part chasser les insectes. Criquet rejette tous les éléments qui définissent socialement la femme: son vêtement, sa contenance, son éducation et ses occupations. Profondément malheureuse devant ce corps qui change, qui la fait souffrir d’une puberté qu’elle ne peut pas empêcher, Camille prie la Sainte Vierge pour devenir un homme. Comment intégrer l’école navale si elle est une femme? À force d’injustices subies et d’observation des femmes qui l’entourent, Camille finit par consentir à la sororité et par se révolter contre l’inégalité de genre. C’est le roman initiatique d’une féministe. Criquet surprend le lecteur d’aujourd’hui par son style enlevé et par la clairvoyance avec laquelle y sont dessinés les rapports de genre. Ni un petit garçon, ni une femme, l’héroïne est un criquet qui cherche son identité. Être hybride kafkaïen errant dans le paysage des landes, Camille émeut nos âmes d’adolescents. C’est un roman surprenant sur l’adolescence comme passage, un transit, où le monde autour n’est fait que de constantes mutations, métamorphoses. À travers le point de vue d’une jeune fille et l’innocence de l’enfance, Andrée Viollis établit une critique efficace de l’inégalité des sexes et adopte une réflexion visionnaire sur le genre. Dans une époque où la lutte pour les femmes ressemble davantage à des témoignages solitaires peu entendus, Criquet apparaît comme une œuvre d’avant-garde et profondément féministe.

Détails du livre

À propos de l'auteur

Andrée Viollis

Commentaires

Il n'y pas encore de commentaire pour ce livre.

Vous aimerez aussi