Journal du voleur

Journal du voleur

"Je nomme violence une audace au repos amoureuse des périls. On la distingue dans un regard, une démarche, un sourire, et c'est en vous qu'elle produit des remous. Elle vous démonte. Cette violence est un calme qui vous agite. On dit quelquefois : "Un gars qui a de la gueule." Les traits délicats de Pilorge étaient d'une violence extrême. Leur délicatesse était violence."

Détails du livre

À propos de l'auteur

Jean Genet

Romancier, dramaturge et poète, né de père inconnu à Paris en 1910. Mena une vie errante de révolté marqué par l'univers carcéral. Mort à Paris en 1986.

Commentaires

Il n'y pas encore de commentaire pour ce livre.

Vous aimerez aussi

EPUB PDF