À la recherche du temps perdu III - Le Côté de Guermantes

À la recherche du temps perdu III - Le Côté de Guermantes

Sur la route qui mène de l’enfance à la vieillesse, des joies de Combray à la perte des illusions du Temps retrouvé, Le Côté de Guermantes signe la fin de l’adolescence. On y observe l’aristocratie parisienne à travers les yeux d’un jeune bourgeois. Deux amours impossibles et douloureuses s’y nouent : la passion du Narrateur pour Oriane de Guermantes, et celle de son ami Saint-Loup pour l’actrice Rachel. Le salon mondain est un microcosme qui révèle ce qui intéresse en profondeur le romancier : la lutte de l’intelligence contre la bêtise, la force de la confrontation des points de vue, la richesse de la fluidité des identités. Le Côté de Guermantes est le témoignage mélancolique d’une époque en transition, qui court à la guerre de 1914. Le spectre de l’affaire Dreyfus plane sur tout le roman et en divise les acteurs. La lucidité et le pessimiste de Proust s’y expriment avec vigueur. Dénonçant le règne des apparences, le romancier met son extraordinaire talent d’observateur au service d’une satire sociale. Il fait de l’ironie une arme de combat, et de la méchanceté un art. Le Côté de Guermantes est le roman le plus drôle de toute la Recherche. Il est aussi le plus sombre : s’y jouent la maladie de la grand-mère du Narrateur, et celle de Swann. Mais par-dessus tout, c’est l’émerveillement devant le mouvement de la vie qui emporte le Narrateur et son lecteur.

À la recherche du temps perdu est une exceptionnelle comédie sociale. Le Côté de Guermantes en est la preuve éclatante.

Détails du livre

À propos de l'auteur

Marcel Proust

Écrivain né et mort à Paris (1871-1922). Fréquente assidûment les milieux mondains et les salons littéraires de son temps. Adopte les conceptions esthétiques de Ruskin qu'il traduit. À la mort de sa mère, en 1905, s'isole de plus en plus dans sa chambre, luttant contre des crises d'asthme, pour parachever jusqu'au dernier instant son œuvre majeure, dont plus d'un tiers sera posthume.

Commentaires

Il n'y pas encore de commentaire pour ce livre.

Vous aimerez aussi