Monplaisir... en Histoire

Monplaisir... en Histoire

Voici, comme dans Monplaisir... en littérature, un vagabondage dans le Passé. À l'origine, tantôt une lecture, tantôt un voyage ; parfois une fantaisie, ou le hasard d'une rencontre : au lecteur de donner un sens à ce désordre. "Napoléon, premier homme des temps modernes" ; cette phrase de Chateaubriand, si frappante, méritait d'être développée. Napoléon, champion de vitesse d'avant la vitesse, Napoléon contre la montre... Le monde avait déjà été parcouru en tous sens, mais jamais par un boulet de canon. 1799. Pendant que Bonaparte est en Égypte, un Russe et ses cosaques entrent en Occident, insultant à nos victoires de l'année précédente, celles d'Arcole, de Lodi. Ce sont ses propres alliés dans la deuxième coalition, les Autrichiens et les Anglais, qui devront arrêter, sur la route de Marseille, Souvarov, prince d'Italie. Dostoïevski, qui rêvait tout pour sa patrie, n'osera imaginer pour le futur pareille invasion, dans son Journal d'un écrivain, véritable Mané, Thécel, Pharès de notre époque.

Autre forme du duel Orient-Occident : la France toujours balança entre un destin continental et un avenir maritime. Son histoire montre qu'à peine a-t-elle posé une assise sur les mers qu'elle est rejetée vers l'intérieur ; aspect politique d'un déchirement que symbolise le cauchemar d'Edgar Poe, Le Puits et le pendule.

Détails du livre

À propos de l'auteur

Paul Morand

Né à Paris le 13 mars 1888, Paul Morand commence en 1913 une carrière de diplomate qui le conduira aux quatre coins du monde. Révoqué après la seconde guerre mondiale, il est rétabli dans ses fonctions d'ambassadeur en 1953 et mis à la retraite des Affaires étrangères en 1955. Il est élu à l'Académie française en 1968 et décédé à Paris le 23 juillet 1976.

Commentaires

Il n'y pas encore de commentaire pour ce livre.

Vous aimerez aussi