Temps sauvages

Temps sauvages

Consulter un extrait Télécharger un extrait
Conçu comme une redoutable machine narrative, Temps sauvages nous raconte un épisode-clé de la guerre froide : le coup d’État militaire organisé par les États-Unis au Guatemala en 1954, pour écarter du pouvoir le président légitime Jacobo Árbenz. Ce nouveau roman constitue également une sorte de coda à La fête au Bouc (Gallimard, 2002). Car derrière les faits tragiques qui se déroulent dans la petite République centroaméricaine, le lecteur ne manquera pas de découvrir l’influence de la CIA et de l’United Fruit, mais aussi du ténébreux dictateur de la République dominicaine, Trujillo, et de son homme de main : Johnny Abbes García. Mario Vargas Llosa transforme cet événement en une vaste fresque épique où nous verrons se détacher un certain nombre de figures puissantes, comme John Peurifoy, l’ambassadeur de Washington, comme le colonel Carlos Castillo Armas, l’homme qui trahit son pays et son armée, ou comme la ravissante et dangereuse miss Guatemala, l’un des personnages féminins les plus riches, séducteurs et ambigus de l’œuvre du grand romancier péruvien.

Détails du livre

À propos de l'auteur

Mario Vargas Llosa

Mario Vargas Llosa, né au Pérou en 1936, est l’auteur de Conversation à La Catedral (1973, nouvelle traduction en 2015), La fête au Bouc (2002), Le Paradis – un peu plus loin (2003) et Tours et détours de la vilaine fille (2006), parmi la vingtaine d’ouvrages qui ont fait sa réputation internationale. Il est aussi l’essayiste lucide et polémique de L’utopie archaïque (1999) et du Langage de la passion (2005). Son œuvre a été couronnée par de nombreux prix littéraires, dont le plus prestigieux, le prix Nobel de littérature, en 2010.

Commentaires

Il n'y pas encore de commentaire pour ce livre.

Vous aimerez aussi