"Zénon, sombre Zénon". Correspondance 1968-1970

"Zénon, sombre Zénon". Correspondance 1968-1970

Consulter un extrait Télécharger un extrait
Au cœur des événements de mai 1968 paraît L’Œuvre au Noir. À l’automne, c’est la consécration critique et publique avec l’obtention du prix Femina. Tant l’œuvre que la renommée de la romancière changent de stature. Au cours de l’année qui suit, Yourcenar est sollicitée par des journalistes, des amis, des écrivains et philosophes, des éditeurs, des lecteurs inconnus. La correspondance qui en résulte est une leçon de grand style épistolaire. En 1970, Yourcenar est élue à l’Académie royale de Belgique — une décennie avant son élection à l’Académie française. Avec l’ébauche de La Couronne et la Lyre et du grand projet autobiographique du Labyrinthe du monde, on voit apparaître le tableau achevé de l’œuvre, tel que le dispose pour la postérité l’écrivaine, et les lettres de cette correspondance générale sont l’occasion pour le lecteur "de suivre, à travers le brouhaha des faits extérieurs, l’aventure secrète d’un esprit".

Détails du livre

À propos de l'auteur

Marguerite Yourcenar

Née à Bruxelles le 8 juin 1903, Marguerite de Crayencour voyage en Suisse et en Italie avant de se fixer aux États-Unis en 1958. Grand Prix national des Lettres en 1974, elle fut la première femme élue à l'Académie française en 1980. Elle est décédée le 17 décembre 1987 dans l'île des Monts-Déserts.

Commentaires

Il n'y pas encore de commentaire pour ce livre.

Vous aimerez aussi