"Je porte en moi la mélancolie des races barbares, avec ses instincts de migrations et ses dégoûts innés de la vie, qui leur faisait quitter leur pays, pour se quitter eux-mêmes." Flaubert

Peut-on lâcher son siècle ? Le détester, oui, lui préférer une Antiquité imaginaire, certes, mais Flaubert est entraîné dans les tourbillons du temps. Son œuvre portera cette double marque : le rêve carthaginois d'un monde flamboyant à jamais disparu et la peinture vengeresse du siècle de Monsieur Prudhomme et du pharmacien Homais. Michel Winock porte un regard d'historien sur cette vie tout entière vouée à la littérature.

Son dégoût proclamé de la vie, Flaubert ne l'a transcendé ni par l'expérience amoureuse, ni par la foi en Dieu, ni par quelque idéal politique, mais par la religion de l'Art, dont il fut un pèlerin absolu.

Détails du livre

À propos de l'auteur

Michel Winock

Journaliste et historien, Michel Winock est né en 1937 à Paris. Il est spécialiste de l’histoire de la République française ainsi que des mouvements intellectuels et politiques. De lui, les Éditions Gallimard on déjà publié La République se meurt (Folio Histoire n° 4), L’agonie de la IVe République (Les Journées qui ont fait la France, 2006, Folio histoire n° 206), 1958. La naissance de la Ve République (Découvertes Gallimard n° 525). Il est par ailleurs l’auteur de trois biographies : Clemenceau, prix Aujourd’hui (Perrin, 2007), Madame de Staël, prix Goncourt de la biographie (Fayard, 2010) et, aux Éditions Gallimard, Flaubert, prix de l’Académie des Sciences morales et politiques (NRF Biographies, 2013).

Commentaires

Il n'y pas encore de commentaire pour ce livre.

Vous aimerez aussi

EPUB PDF

EPUB PDF

EPUB PDF