Consulter un extrait Télécharger un extrait
A-t-on jamais mesuré l’effet de souffle que Dante et son œuvre eurent sur son époque ? Sa Divine Comédie a été assagie par d’innombrables commentaires, la postérité a laissé dans l’ombre sa pensée politique et l’originalité de sa façon de pratiquer la philosophie demeure sous-estimée. Contre les prétentions temporelles de la papauté en Italie et pour la défense des libertés civiques, Dante a mené un combat politique qui l’a condamné à l’exil loin de Florence. Puis son engagement en faveur d’une restauration impériale lui a valu l’hostilité de l’Église. Il pratique une variante de l’aristotélisme considérée comme illicite. La Divine Comédie met en fiction poétique les thèses défendues dans ses écrits politiques et philosophiques. Seul vivant parmi les morts, il réalise une expérience qu’il propose à ses lecteurs de partager et qui prouve que les objets ultimes du désir de connaître peuvent être contemplés dans cette vie. Peuplant à son gré l’au-delà de personnages historiques, il lui fait perdre sa dimension d’ordre divin. Plaçant dans les Limbes les poètes et les philosophes de l’Antiquité, il leur offre une reconnaissance inédite, mise en scène par le rôle de guide qu’il accorde à Virgile. Acteur en même temps qu’auteur de son voyage outre-tombe, il écrit en vulgaire pour un public d’hommes et de femmes dont il souhaite faire une noblesse de l’esprit, alors que les élites de son temps préfèrent réserver leurs échanges au latin. Affirmant la souveraineté d’un artiste qui ne s’autorise que de lui-même et n’attend de jugement que de ses lecteurs, Dante dit de facto adieu au Moyen Âge.

Détails du livre

À propos de l'auteur

Pierre Bouretz

Commentaires

Il n'y pas encore de commentaire pour ce livre.

Vous aimerez aussi

, et 1 autre

EPUB PDF